Rejoignez la communauté des défenseurs du local

Et vous, elles sont où vos données personnelles ?

Ah, les données personnelles, tout le monde en parle, tout le monde a l’air de trouver que c’est un domaine dangereux.

Aujourd’hui, on a même une loi, la fameuse « loi RGPD », en réalité « Règlement général sur la protection des données » qui laisse entendre que nous aurions besoin d’être protégés

Alors de quoi parle-t-on et pourquoi, chez LocalAkt, avons-nous choisi de ne pas les revendre ?

 

Mais de quoi parle-t-on ?

On ne s’en rend pas toujours compte, mais tout ce qu’on fait sur internet laisse des traces et pas seulement sur les sites identifiés sur lesquels on achète.
Les moteurs de recherche, comme Google par exemple, connaissent beaucoup de choses de vous, puisque c’est à eux que vous demandez comment soigner un mal de tête, la recette du poulet basquaise, les horaires de train pour Paris, j’en passe et des meilleures (et de plus intimes, bien sûr !)

Et ces données, même si elles ne sont pas nominatives (encore que parfois, elles le soient, surtout si vous faites tout avec votre compte Google, Facebook, Microsoft ou autre…) compilent toute votre vie sous forme de données gigantesques qui retracent votre « parcours sur internet ».
Vos recherches, les sites sur lesquels vous êtes allé(e), ce sur quoi vous avez cliqué, tout est enregistré quelque part…et on ne sait pas toujours où.

Cela ne serait pas grand-chose si finalement, on décidait que cela permet à ces outils d’être plus performants, par exemple en nous reproposant « instinctivement » les informations que l’on a déjà cherchées.
ça nous arrange même quand on retourne sur un site de retrouver nos « favoris » sans avoir besoin de recommencer une recherche !

 

Alors, me direz-vous, quel est le problème ?

 

Le problème, c’est que vos données sont aussi utilisées pour faire deux choses :

- Vous proposer des produits à acheter, sous forme de publicité ciblée en fonction de ce que vous avez déjà cherché.
Vous ne vous êtes jamais demandé pourquoi vous voyiez sur tous les articles que vous lisez en ligne une publicité sur les hôtels à Paris ? C’est juste parce qu’un jour vous avez cherché un billet d’avion.
C’est déjà moins drôle quand on voit des publicités sur les soutiens-gorges à longueur de journée parce qu’on a un jour cherché une brassière de sport…ou qu’on reçoit des mails de médicaments bizarres parce qu’on avait mal au ventre un jour et qu’on a tapé nos symptômes sur Google…

Ça l’est encore moins de savoir que le choix de ces publicités n’est pas fait en fonction de votre intérêt (non, vous, vous êtes la « cible ») mais de ce que paient des entreprises pour avoir accès à vos données personnelles.

Des entreprises, n’importe lesquelles, y compris des officines louches qui vendent des produits non autorisés dans notre pays…Oui, oui, c’est possible !

- Vous proposer du contenu selon vos « affinités ».
Ça, c’est ce que font les réseaux sociaux, par exemple, en vous proposant toujours les mêmes genres de publications, en fonction de celles que vous avez « likées ».
Dit comme ça, ça a l’air sympa, c’est peut-être bien de voir des choses qui nous intéressent, mais cela génère aussi une vision déformée du monde.
On a ainsi l’impression que « Wouah, tout le monde pense comme moi !! » mais non, en fait c’est juste que quelqu’un, quelque part, a décidé qu’il allait vous montrer des choses correspondant à votre opinion, vous brosser dans le sens du poil, en quelque sorte !!

Et aussi ne plus vous montrer des publications de certains de vos « amis » qui publient peu, rarement. C’est pourquoi aujourd’hui, on voit en moyenne 10% de nos fameux « fils d’actualité » et que quelqu’un d’autre que nous décide de ce que l’on voit.
Un peu flippant, non ?

 

Alors comment gérer tout ça ?

 

Et bien ça demande un peu d’efforts…

#1 Eviter les sites qui vous obligent à accepter des conditions générales où vous ne pouvez pas supprimer l’option « publicité ». Comprendre qu’un contenu « gratuit » n’est pas gratuit, en fait !

#2 Privilégier les sites qui ne conservent vos données que pour améliorer leur service à votre égard. Si vous aimez le site d’une marque, rien ne vous empêche de continuer à recevoir ses offres adaptées, c’est VOTRE CHOIX !

 

#3 Vérifier l’utilisation qui sera faite de vos données sur chaque site, et faites le ménage !

 

Et nous, alors, on fait quoi ?

 

Chez LocalAkt, nous avons à cœur de préserver à la fois l’intérêt de nos professionnels présents sur le site et le vôtre !

 

Nos professionnels sont des artisans et producteurs qui ont peu de moyens pour se faire connaître et notre site est là pour ça !
Permettre à vos données de circuler, ce serait comme permettre à la grande distribution de savoir que vous avez visité de pages de nos vignerons pour vous proposer une publicité sur leurs « Foires aux Vins »

 

Et vous, nos visiteurs, si nous sommes attentifs à vous proposer de découvrir des contenus qui peuvent vous intéresser, et bien cela restera dans notre site.

Bien sûr, nous chercherons à vous faire découvrir d’autres savoir-faire, correspondant à vos goûts, au lieu où vous habitez, ou pourquoi pas, vous faire découvrir de nouveaux produits auxquels vous n’auriez pas pensé, parce que justement, on ne vit pas en s’intéressant toujours et uniquement aux mêmes choses…
Mais vous restez libres de décider si vous voulez recevoir nos contenus ou non !
Et vous ne recevrez pas de contenus d’autres sites que le nôtre parce que vous êtes venus nous voir !

 

Alors bienvenue sur LocalAkt,
Bienvenue dans un monde où on respecte ce que vous êtes, ce que vous faites, et surtout, surtout, votre intimité !

Autres aktus

Le fruit du moi
La star du mois de septembre !   Ses origines... La figue...
Consommer des p
Notre plaisir...  Pourquoi les fruits et légumes de saison ont-ils...
Que cuisiner en
Septembre marque l'arrivée de l'automne tout en prolongeant les plaisirs...
COSMETIQUES : I
Battle de la semaine    Dans les cosmétiques industriels......
Qu'est ce
Solidaire, vous avez dit solidaire ? #ESS, nouvel eldorado de notre...